dimanche 1 octobre 2017

Dimanche poétique 321: Marie Brulhart

Idée de Celsmoon.

Comme un soleil

Tu m'apparais comme un soleil,
Qui réveille tout ce qui sommeillait encore,
Qui anime tout ce qu'il caresse,
Qui révèle des mondes nouveaux.

Tu m'apparais comme un soleil,
Qui fait se lever la tête des humiliés,
Qui fait danser les coeurs désespérés,
Qui fait chanter les âmes des condamnés.

Tu es mon soleil,
Qui a brisé les lois de tous les temps,
Qui a bouleversé les espaces mesurés,
Et qui devrait s'éterniser.

Tu pourrais m'aimer,
Sans être un obstacle sur mon chemin.
Tu pourrais te coucher dans ma nuit étoilée,
Et animer mon souffle, chaque matin.

Marie Brulhart (1955-), Douze poèmes pour ma mère, Fribourg, Adamas, 2014.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Allez-y, lâchez-vous!