dimanche 21 janvier 2018

Tout ce qui rapproche les hommes et les femmes qui s'aiment

couv57022170
Coralie Raphael – "Ceux qui s'aiment", ce sont des histoires d'amour toutes simples, tout à fait ordinaires, mais extraordinaires pour celles et ceux qui les vivent, relatées dans le cadre de nouvelles à l'écriture sage et positive. Cela donne à ce recueil signé Coralie Raphael une couleur fleur bleue résolument sympathique et agréable. Ce tout petit livre (à peine 70 pages) met en scène des personnages, hommes et femmes ordinaires rapidement esquissés, auxquels on s'identifie facilement.

Même l'usage d'un aphrodisiaque peut donner un coup de fouet au destin, dans une première nouvelle qui, après un début qui excite le lecteur... à poursuivre sa lecture, plonge dans les difficultés d'un couple qui peine à avoir un enfant. On aime ici la fine gradation dans la description d'une ambiance de plus en plus sensuelle, ainsi que la recréation sensible du dialogue entre les époux et l'exploration des raisons, pour un couple, d'avoir un enfant.

De la sensualité, des approches tendres, il y en a, nécessairement. L'auteure les recrée avec tendresse, allant chercher les différentes manières dont les sentiments s'expriment: un café partagé dans un gobelet, la complicité qui grandit entre le client d'un restaurant et celle qui le sert, ou les émois ressentis au lycée. Faire la cour, dans "Ceux qui s'aiment", c'est aussi un art, celui des lettres d'amour habiles, venues du passé ou du futur, exquises mises en scène qu'on aurait aimé connaître. Un peu de fantastique dans les sentiments, c'est bon pour le cœur!

Un cœur qui, justement, est omniprésent dans les nouvelles de "Ceux qui s'aiment". L'auteure aime en effet parler des battements de cœur qui naissent des rencontres, ces pulsations si soudaines qu'elles surprennent même celui ou celle qui, soudain, se trouve saisi d'un sentiment amoureux. Ces évocations sont volontiers hyperboliques, comme si les pulsations s'entendaient de loin. On peut voir là l'utilisation d'un procédé prévisible. Les images autour du cœur comme centre de l'amour auraient gagné à être plus variées au fil du recueil; mais elles sont tout à fait pertinentes, et un tel livre n'aurait pas été complet sans quelques battements incontrôlés.

Enfin, l'auteure ose un regard vers la science-fiction, ou en tout cas vers l'avenir, suggérant que l'amour est par excellence le sentiment de toujours. "La lettre du futur", par exemple, a des airs divinatoires particulièrement troublants, et "Je ne peux que changer le monde" met en scène une intelligence artificielle, matérialisée d'une façon qui reste indécise, mais qui suggère qu'après tout, même les purs produits de l'informatique peuvent avoir des sentiments, qu'il n'est pas évident d'exprimer. "La lettre du futur" fait du reste écho à une autre nouvelle, "La lettre du passé", qui ressuscite des sentiments qu'on croyait éteints. Quant à "La belle au bois dormant", c'est une nouvelle qui, autour d'une maladie fictive, met en mots le duel entre l'amour et la mort, entre Eros et Thanatos: une figure imposée que l'auteure réussit, et de la belle manière encore.

L'auteure de "Ceux qui s'aiment" reste dans l'expression des sentiments qui peuvent rapprocher un homme et une femme, c'est dit, et la couverture, illustrant un garçon et une fille se tournant le dos tout en se donnant la main (et semblant se dire "je veux ou je ne veux pas?"), annonce la couleur: globalement, ce sera "un homme et une femme" onze fois. Cela posé, ces rapprochements sentimentaux sont racontés dans une langue qui, sous des dehors aimables et évidents, sait recréer des ambiances délicates et émerveillées, en toute sobriété, autour d'un sentiment universel.

Mais après tout, dans l'amour, les mots sont-ils vraiment ce qu'il y a de plus important? L'auteure montre que non... et que le meilleur est ce qu'il y a derrière les mots, si forts qu'ils soient: après tout, "Ceux qui s'aiment" se termine sur la phrase fatidique "Veux-tu m'épouser?", mille fois prononcée, avec à chaque fois nettement plus qu'un pincement au cœur...

Coralie Raphaël, Ceux qui s'aiment, Librinova, 2017.


Livre lu en partenariat avec Coralie Raphael (son site) et simplement.pro. Le site des éditions Librinova.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Allez-y, lâchez-vous!