samedi 10 août 2019

Cali Keys, amour et gourmandise

41QEJMrPAwL._SX331_BO1,204,203,200_
Cali Keys – Amour et gourmandise marchent main dans la main dans "Le Guide gourmand de Julia Fontaine", roman de l'écrivaine suisse Cali Keys. L'histoire est observée à travers les yeux de Julia Fontaine, jeune Parisienne dont le métier est critique gastronomique. Elle chronique vaillamment ses trois restaurants par semaine, quitte à confondre pinot noir et pinot gris, en se demandant confusément s'il n'y aurait pas mieux à faire.


Des propositions de tiers et des projets en pagaille: il n'en faut pas plus pour que la situation initiale, qui aurait pu durer longtemps dans son équilibre satisfaisant, explose soudain. Tout commence avec un chef indélicat: Matthias tente d'orienter l'article élogieux que Julia souhaite écrire sur un nouveau restaurant parisien de façon à en faire une critique assassine. Contrainte journalistique, contrainte sexuelle, chantage au licenciement: tout cela aurait pu finir aux prud'hommes. Mais même si elle a des cartes à jouer, Julia se résigne à son licenciement. C'est une romance, pas un thriller juridique... 

Julia sait rebondir, en relançant le projet de sa vie: son propre guide gastronomique. Mais il faut en passer par plusieurs péripéties. Tout cela va se cristalliser au long des semaines de tournage d'une émission de télévision nommée "Top Cuistot". Elle y trouvera quelques hommes, dont celui de sa vie...

Au fil des pages, l'auteure recrée un univers qui fait saliver en tâtant d'à peu près tout ce que le monde de la cuisine peut offrir. Cela va du plaisir régressif du beurre de cacahuètes, à la fois festif et consolateur, jusqu'aux plats de luxe les plus recherchés, en passant par ce que propose le Starbucks de l'avenue de l'Opéra – l'emblématique frappuccino joue ici un rôle de rituel entre amies, avec une Vinciane à qui la vie a aussi donné son lot de blessures. L'auteure prend un malin plaisir à décrire les plats qu'on lui sert dans les restaurants que Julia visite, et comme ça claque, le lecteur apprécie – les titres de chapitre, en particulier, sont tout un programme. Enfin, l'alcool ne saurait manquer; celui-ci fait déraper Julia parfois, mais lui confère aussi un supplément d'audace à certains moments. Surtout, et c'est un plus, l'auteure ne juge pas, ni ne moralise: simplement, elle laisse Julia s'exprimer avec un grand naturel sur sa relation avec l'esprit de vin.

On l'a dit, c'est dans le cadre du tournage d'une émission de télévision que tout va se jouer. L'auteure en dépeint les coulisses à traits rapides et justes, restituant le stress du feu de l'action. Il y a aussi le dessin des coulisses, où la relation entre Julia et l'un des chefs en compétition évolue. Cette évolution, la romancière la veut graduée, progressive – à petit feu, voudrait-on dire. Certes, le lecteur la voit venir de loin, mais c'est la règle du genre. Dès lors, c'est le "comment" qui intéresse, et cet aspect est ici réussi, laissant l'impression qu'au fil des semaines, Arnaud, l'homme, un barbu aux airs sauvages, paraît se civiliser et pardonne presque malgré lui à Julia ce qu'il croit qu'elle lui a fait de mal – alors que pas du tout.

"Le Guide gourmand de Julia Fontaine" adopte l'écriture pétillante d'une bonne chick lit pour faire monter en mousse une chouette histoire d'amour, portée par la sensualité indissociable de la bonne chère. Il y a de l'oralité, des mots et des tics à la mode dans un esprit "citadines branchées", mais aussi des comparaisons hardies et volontiers hyperboliques, ce qui contribue à l'ambiance souriante de ce roman.

On peut certes trouver un peu dommage que les personnages soient en général sexy et aisés, et que les personnages masculins de salauds dominent (ah, le risible Matthias, ah, le volage Evan, ah, Adrien le beau traître!), à l'exception de l'élu du cœur de Julia. Dans la dynamique d'un roman court et rapide, cependant, cela permet à l'auteure d'évincer rapidement ceux qui font tout faux et d'avancer plus vite vers le baiser final, signe que la vie finit par donner tout ce qu'ils veulent à celles et ceux qui croient à leurs rêves – que ceux-ci prennent la forme d'un beau restaurant ou d'une belle histoire d'amour, l'un n'excluant pas l'autre. D'autant plus qu'à Paris, tout paraît possible.

Cali Keys, Le Guide gourmand de Julia Fontaine, Paris, Numeriklivres, 2016.

Le blog de Cali Keys, le site des éditions Numeriklivres.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Allez-y, lâchez-vous!