dimanche 21 juin 2020

Dimanche poétique 452: Abbé Pierre

Avec Abeille, Ankya, Azilis, Chrys, Emma, Fleur, George, Herisson08, Hilde, Katell, L'Or rouge, La plume et la page, Maggie, Violette.

Nul ne sait s'il aime
tant qu'il n'a pas souffert
souffert de son amour

Nul ne sait s'il a des amis
tant qu'il n'a pas souffert
souffert à faire fuir.

Quel plus fort lien d'amitié
que le lien
de ce que l'on a souffert ensemble;

Il faut avoir souffert
souffert beaucoup
pour être devenu
perméable
à la souffrance
comme à l'amour
des autres.

Abbé Pierre (1912-2007), Feuilles éparses, Paris, Les Editions d'Emmaüs, 1955.

2 commentaires:

  1. Comme c'est beau et si juste en plus !
    Bonne journée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonne journée à toi!
      C'était une découverte pour moi: jusqu'à il y a peu, je ne savais pas que l'abbé Pierre avait écrit des poèmes. Et je suis tombé sur un recueil...

      Supprimer

Allez-y, lâchez-vous!