samedi 8 février 2020

L'expérience au service de l'extase

Mon image
Béatrice Devaux Stilli – "Plaisirs de vie, la sexualité après 50 ans": voilà tout un programme, qui est aussi le titre d'un ouvrage de Béatrice Devaux Stilli, praticienne en sexothérapie. L'auteure en décrit les enjeux et les particularités à l'âge de la "deuxième mi-temps" – pour reprendre le mot de l'écrivain Hugues Serraf.


L'auteure évoque certes ce qui a pu évoluer dans la vie sexuelle d'une personne, seule ou en couple hétérosexuel ou homosexuel: une certaine habitude, une certaine lenteur aussi, une santé qui n'est plus la même qu'auparavant; mais également une meilleure connaissance de soi et de ce que l'on recherche. L'auteure le répète à l'envi en début d'ouvrage: le sexe est une extase, même après 50 ans. Et l'humain est fait pour l'extase... 

Dès lors, l'auteure encourage son lectorat à dépasser certains blocages. On les devine: la religion bien sûr, mais aussi les attentes que la société fixe envers les hommes et les femmes: performance, beauté, jeunesse, mais aussi exigence de l'orgasme – autant de conditionnements avec lesquels il convient de prendre quelque distance. Féministe assumée, l'auteure évoque aussi certaines difficultés et contraintes particulières aux femmes, rappelant entre autres l'excision. Enfin, elle rappelle aussi que certains obstacles sont en soi-même.

Mais les pages de "Plaisirs de vie" sont aussi là pour donner des pistes pour avoir du plaisir. La communication, bien sûr, est vue comme importante. Il y a aussi l'envie d'essayer des plaisirs nouveaux, de nouvelles positions; l'auteure reste cependant prudente dès lors qu'il s'agit de démarches particulières telles que le libertinage. Rappelant que l'Occident n'a guère ritualisé la sexualité, elle évoque le tantra et les chakras, qu'elle connaît bien, et en indique les aspects bénéfiques.

A cela viennent s'ajouter quelques "exercices", qui auraient gagné à être mieux mis en valeur par la mise en page. Ils invitent à se redécouvrir, à aimer son corps, à réinventer le langage de la tendresse. Le propos attire aussi la sympathie du lecteur, de la lectrice grâce à quelques histoires tirées de l'expérience professionnelle et personnelle de l'auteure. Et enfin, il apparaît que s'il est question de sexualité après 50 ans dans ce livre, plus d'une page parlera aussi à un lectorat plus jeune.

Béatrice Devaux Stilli, Plaisirs de vie, la sexualité après 50 ans, Gollion, La Source Vive/Infolio, 2019.

Le site des éditions InFolio.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Allez-y, lâchez-vous!