dimanche 26 avril 2020

Dimanche poétique 445: Matthieu Corpataux


19
A Irma

Dans son garage, ma grand-mère entasse
Accumule, amasse, amoncèle
Trésors de pacotille, bibelots idiots
Boîtes de conserve, encombrants bidules
Une bouteille Tour Eiffel, un cadre de vélo
Des cartons Chiquita, des caisses d'opercules
Et d'autres bricoles

Elle ne jette rien, et se convainc
De l'indiscutable importance
De ces objets de providence
Qu'elle protège en couvain.
Je suis d'une génération taillée
Au tri, à l'ellipse, à l'abrégé
Et ne ressens pas son appétence
N'y vois pas le besoin

Tandis que je m'efforce d'évacuer l'inutile
Ma grand-mère retient.
Et nous retiendra à coup de grains
Lorsqu'il faudra libérer cet espace
Des Sahara entiers, des galaxies immenses

Matthieu Corpataux (1992- ), Sucres, Vevey, Editions de l'Aire, 2020.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Allez-y, lâchez-vous!